Désintox: Non, la RD n’a pas qualifié Haïti de « zone de désastre écologique et sanitaire »

Désintox: la Natcom rejette les nouvelles accusations de pot-de-vin
January 3, 2019
Désintox: Non, Leicester City ne s’intéresse pas à Donald Guerrier
January 8, 2019

Au cours du week-end écoulé, l’infox (fake news) a fait le tour de la toile. Il est même repris par des journalistes haïtiens qui devraient le vérifier bien avant de le faire circuler. Alors qu’on sait que le premier rôle d’un journaliste c’est la vérification de l’information.

Selon un article publié le 4 janvier 2019 chez 509zone.com, dans « Les premières déclarations de la République Dominicaine à l’ONU, Haïti qualifiée dezone de désastre écologique et sanitaire ».

T-check a enquêté des deux côtés de l’Ile pour vous apporter la vérité sur les faits.

Un titre mensonger et trompeur!

Ce titre est totalement faussé. Et n’a pas véritablement de rapport avec le corps de l’article qu’on va déchiffrer. La République Dominicaine n’a nullement fait de telle insinuation lors de son discours inaugural. Elle n’aurait même pas mentionné le nom d’Haïti.

La RD a de préférence attiré l’attention des dirigeants du monde autour des impacts des catastrophes naturelles sur la paix et la sécurité. Ce, à travers une déclaration faite par son ministre des affaires extérieures Miguel Vargasle 2 janvier lors d’une brève cérémonie organisée au siège des Nations Unies pour accueillir les nouveaux membres de l’organe suprême de l’institution.

Le thème choisi pour notre présidence porte sur les répercussions des catastrophes naturelles ou de la dégradation de l’environnement sur la paix et la sécurité “, a déclaré M. Vargas qui a souligné que ce sujet “revêt une importance particulière pour la République Dominicaine, les pays des Caraïbes et les petits États insulaires qui, en raison de leur situation géographique, sont très vulnérables aux effets de ces catastrophes naturelles“.

Absence de cohérence et volonté manifeste de tromper

‘’Le vice-président du Parti de la force nationale progressiste (FNP), Pelegrín Castillo, a demandé aujourd’hui au gouvernement de concentrer ses efforts sur le Conseil de sécurité des Nations Unies afin d’exiger de la communauté internationale qu’elle résolve les problèmes économiques et sociaux d’Haïti. Le député a demandé au gouvernement haïtien et à ses organisations de se joindre à la revendication du problème “d’Haïti en Haïti”, lit-on dans l’article infox.

Le corps de l’article traite des questions différentes du titre. La personne en question ne fait pas partie du gouvernement dominicain. M. Castillo est un leader politique dominicain connu pour ses propos orduriers et discriminatoires envers les Haïtiens qui vivent au pays voisin. Son parti politique le FNP est anti-haïtien et essaie de propager en territoire dominicaine un anti-hatianisme sans borne.

Ce qui explique, entre autres – les propos qui suivent : “Ce seraitune grave erreur de présider la plus haute instance internationale et de ne pas dénoncer vigoureusement au monde la grave situation créée par Haïti en tant qu’État effondré”, a déclaré le dirigeant politique dans un document remis aux médias’’.

Ce n’est nullement la position des autorités du gouvernement dominicain, comme le fait croire certaines personnalités binationales. Donc, de telle déclaration n’engage que la personne et son parti politique.

Haïti, dément …

Le ministre haïtien des affaires étrangères Edmond Bocchit dément cette information circulant sur les réseaux sociaux qui fait croire que la République Dominicaine aurait qualifié Haïti de « zone de désastre écologique etsanitaire », lors de ses premières déclarations à l’ONU.

« Il ne s’agit pas de cela. Ils’agit de l’intoxication. C’est un politicien de l’opposition dominicaine qui a fait les déclarations. Ce n’est pas une déclaration officielle du gouvernement dominicain ni une déclaration du ministre dominicain des affaires étrangèresaux Nations Unies ».

Le ministre haïtien des affaires étrangères Edmond Bocchit l’a annoncé ce matin lors d’une intervention faite à la Radio télévision caraïbes autour notamment de l’arrivée officiel de la République Dominicaine au Conseil de Sécurité de l’ONU.

Le ministre haïtien des affaires étrangères Edmond Bocchit qualifie de« Coup de massue », la nouvelle faisant état de l’entrée officielle de la République Dominicaine au Conseil de Sécurité de l’ONU comme membre nonpermanent. La République Dominicaine représente l’Amérique Latine et les Caraïbes, rappelle-t-il, ajoutant qu’Haïti a voté pour le pays voisin.

comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

×
Ekri nou sou WhapsApp