Désintox: Retour volontaire des haïtiens du Chili: Eud Lajoie a menti

Vérifié: 17 octobre 2018, une foule immense marche dans la capitale contre la corruption
October 18, 2018
Désintox: le chanteur Ti Joe Zenny arrêté en possession de drogue
December 8, 2018

Après le premier groupe des haïtiens rapatrié le 7 Novembre dernier, hier un avion militaire a effectué un 2e débarquement en Haïti en transportant 181 ressortissants Haïtiens, dans le cadre du programme de retour volontaire mise en place par le Gouvernement Chilien.

Hier 26 Novembre, à l’aéroport Toussaint Louverture, le Directeur l’Office National de la Migration (ONM) Eud Lajoie, a déclaré que les ressortissants en difficulté ont la possibilité de dormir dans un centre de d’hébergement à Lilavois (en plaine), qui peut accueillir plus de 300 personnes.  

Mais depuis quelques temps, l’ONM est en conflit ouvert avec la propriétaire de la maison pour non-respect du contrat, tout en traînant les responsables de l’institution en justice. Récemment sur les ondes de radio Vision 2000, la propriétaire a affirmé qu’elle a déclenché un processus de déguerpissement qui a tourné en affrontement.

Selon notre enquêteur qui était sur place à l’aéroport Toussaint Louverture, aucun ressortissant n’a été pris en en charge par l’Office National de la Migration lors de ce 2e débarquement. Le Sénateur Patrice Dumont, Le directeur de l’ONM, ainsi qu’un représentant du Ministère des Haïtiens Vivant à l’Etranger, caché au salon diplomatique tôt dans l’après-midi, étaient les seuls représentants du gouvernement présents sur les lieux.

En revanche, les membres du Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR)  ont soutenu ces haïtiens en difficulté à l’aéroport. Par exemple, certains d’entre eux n’avaient pas de quoi pour payer les frais de transports pour rentrer chez eux, tandis que d’autres nécessitaient un hébergement provisoire pour passer la nuit en attendant de se rendre dans leur ville d’origine.

Par ailleurs, Eud Lajoie invite le gouvernement à redynamiser le conseil d’Administration de l’ONM, composé d’un Représentant du Premier Ministre, un Représentant du Ministère des Affaires Etrangères, un Représentant du Ministère des Affaires Sociales, un Représentant du Ministère de l’Intérieur, un Représentant du Ministère des Haïtiens Vivant à l’étranger et un Représentant du Ministère de la Planification et de la Coopération Externe.

A rappeler que lors du premier débarquement le 7 novembre dernier, la Ministre des Haïtiens Vivant à l’Etranger Marnatha Irène Ternier, a déclaré que ce retour volontaire a été négocié et programmé entre les gouvernements haïtiens et chiliens, faisant croire que l’Etat haïtien a le contrôle total de la situation. 

Crée par Arrêté en date du 27 mars 1995, l’Office National de la Migration (ONM) est chargé d’organiser l’accueil et la réinsertion des Rapatriés, mais encore et surtout le retour des déplacés internes dans leur localité afin d’éviter l’exode de la population. Il est chargé, en effet, d’exécuter la politique définie par le Gouvernement en la matière.

 

comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ekri nou sou WhapsApp
Powered by